Kério - CS 80040
56920 Pontivy

Nutrition et cancers : les facteurs protecteurs et de risques

23 Mar.

L’institut national du cancer, « manger bouger » et le site e-cancer publient un guide de faits scientifiques et des conseils de prévention en ce qui concerne le cancer. Retrouvez dans cet article ce qu’il faut retenir sur les bonnes pratiques nutritions. Ces informations sont tirées d’une synthèse de connaissances scientifiques validées. Selon ce guide, « aucun aliment particulier ne peut à lui seul empêcher le développement du cancer ». Cependant, il existe des facteurs protecteurs contre le développement des cancers.

Des facteurs de risques nombreux :

De nombreux facteurs peuvent augmenter le développement du cancer chez l’homme et la femme. Les boissons alcoolisées consommées régulièrement, les viandes rouges et les charcuteries, le sel et les aliments salés ou encore les compléments alimentaires à base de bêtacarotène sont des facteurs à risque. Le conseil mis en avant par ce guide nutrition est d’en limiter la fréquence de consommation.

Surveiller son poids et maintenir une activité physique :

L’étude certifie que « dans notre pays, près de la moitié des adultes sont en surcharge pondérale (32% en surpoids et 17% en situation d’obésité). »

Une alimentation trop calorique et une activité physique insuffisante sont responsables de la surcharge pondérale. Par ailleurs, cette surcharge est une des causes d’un bon nombre de problèmes de santé.

Les mouvements effectués dans la vie quotidienne courante ou dans la vie professionnelle diminuent les risques de développement des cancers.

« Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de développer plusieurs cancers » : le cancer colorectal, du foie, de l’œsophage, du sein (après la ménopause), de la vésicule biliaire, du pancréas, du rein, de l’endomètre (corps de l’utérus), de l’ovaire et de la prostate.

cancer et nutrition Polyclinique de Kério

Pas d’aliment miracle, mais une approche globale et scientifique :

La consommation régulière de certains aliments a un effet positif sur notre santé. Par ailleurs, le risque de développement de certains cancers pourrait être diminué. Une consommation régulière de fruits et légumes diminue le risque de développer le cancer de l’estomac, de la bouche, de l’œsophage et du poumon (fruits seulement).

Les aliments contenant des fibres (pain complet, pâtes complètes, riz complet, pain…) peuvent également diminuer le risque du cancer colorectal et du sein (les fibres contribuent au bon fonctionnement du système digestif). La consommation quotidienne de produits laitiers diminue également le risque de cancer colorectal.

Retrouver ici les informations utiles pour mettre en pratique ces conseils

© 2018 La polyclinique de Kério // Groupe Vivalto Santé // Création Gosselink