Kério - CS 80040
56920 Pontivy

journée du sommeil polyclinique kerio

Journée nationale du Sommeil : les jeunes et le sommeil.

14 Mar.

Journée nationale du Sommeil : « prendre soin de son sommeil de 15 à 24 ans, ça peut changer la vie ! »

Le vendredi 16 mars, partout en France se tiendra la journée nationale du sommeil. Cette année, l’institut national du sommeil et de la vigilance décide d’échanger sur le sommeil des jeunes et lance le thème « Prendre soin de son sommeil de 15 à 24 ans, ça peut changer la vie ! ». Selon une enquête INSV/MGEN, 88% des jeunes de 15 à 24 ans estiment manquer de sommeil.

Alors que faut-il savoir sur le sommeil ? Quelles sont les mauvaises habitudes à éviter ?

Les jeunes et le manque de sommeil

Selon l’enquête diffusée par l’INSV, 88% des jeunes estiment manquer de sommeil. La fatigue, le manque d’attention, l’irritabilité, la nervosité et la somnolence viennent perturber leur quotidien et ils s’en plaignent !

« Près de 4 jeunes sur 10 dorment moins de 7 heures par nuit en semaine alors que la recommandation dans cette tranche d’âge est de 8h » s’inquiète le Dr Joëlle Adrien, Présidente de l’INSV.

les jeunes et le sommeil

Les écrans : la menace pour le sommeil des jeunes

Selon cette étude, 99% des jeunes utilisent régulièrement les nouvelles technologies. « 8 jeunes sur 10 déclarent passer plus d’une heure dans leur lit avant d’éteindre la lumière pour dormir ». Réseaux sociaux, internet, jeux en ligne : les activités préférées des jeunes avant d’aller dormir ! Ces activités dites « stimulantes » combinées à la lumière bleue des écrans altèrent considérablement l’endormissement.

« 1h30, c’est le temps que nous avons perdu en sommeil en cinquante ans ! »

Selon une étude de l’INPES, en moyenne, nous dormons 1h30 de moins qu’il y a cinquante ans. Pourtant, l’INSV (institut national du sommeil et de la vigilance) statue que le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie.

Le sommeil est un élément important pour la croissance, la maturité cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives.

Le manque de sommeil répété favorise la prise de poids, le diabète, les maladies cardiovasculaires. Ce manque favorise aussi l’hypertension artérielle, des troubles gastro-intestinaux, des infections virales. Il peut aussi engendrer d’autres problèmes comme le décrochage scolaire ou encore des soucis professionnels sans oublier des somnolences au volant, première cause d’accident sur les routes.

L’INPES et l’institut national du sommeil et de la vigilance vous informe plus en détails sur les conseils à adopter pour protéger son sommeil. Renseignez-vous près de chez vous et vous aussi participez à la journée nationale du sommeil ! Pour en savoir plus, visitez le village sommeil !

 

 

© 2018 La polyclinique de Kério // Groupe Vivalto Santé // Création Gosselink